Situation géographique

L’aéro-club est basé sur l’aérodrome de Saint-Omer / Wizernes (LFQN), situé sur la commune de Longuenesse. A trente kilomètres au sud-est de Calais, le terrain de Saint-Omer occupe une position privilégiée, à moins d’une demi-heure de vol de la Belgique et de l’Angleterre. Il est ouvert à la circulation aérienne publique.

Installations

L’aérodrome est doté d’une piste revêtue 09/27 de 597 mètres ainsi que d’une piste gazonnée 03/21 de 660 mètres . Le terrain est équipé d’une pompe à essence (100 LL) gérée par l’aéro-club.

Historique

Le passé de l’aérodrome de Saint-Omer est particulièrement riche car intimement lié à l’histoire de l’Aviation. Dès 1910 s’y déroule un grand meeting aérien, parmi les premiers en France. En 1911-1912, un constructeur d’avions obtient le libre usage du « Plateau des Bruyères » pour effectuer ses essais (chantiers Tellier).

Pendant la première guerre mondiale, le Royal Flying Corps – l’ancêtre de la Royal Air Force – s’y installe avec plus de 4000 personnels. Le 41ème Squadron, créé en 1916, porte toujours les traces de son passage à Saint-Omer puisque ses appareils en arborent toujours les armoiries (la croix de Saint-Omer, souvent confondue avec la croix de Lorraine). Un Mémorial a été érigé en septembre 2004, en souvenir des sacrifices humains de cette période (plus d’information sur le site de l’association Cross & Cocade International).

Memorial

Entre les deux guerres, avec l’engouement du mouvement « Aviation Populaire », les premiers avions privés apparaissent sur la plate-forme.

Pendant la seconde guerre mondiale, l’aérodrome est utilisé par les allemands ; il en a conservé une piste en dur ainsi que son hangar actuel. Deux pilotes de chasse légendaires sont indissociables de cette époque : l’allemand Adolf Galland et l’anglais Douglas Bader, dont la rencontre chevaleresque à Saint-Omer durant l’été 1941 est relatée dans de nombreux ouvrages… Après y avoir été hébergée, la RAF a ainsi souvent bombardé le terrain de Saint-Omer ainsi que la base de lancement de V2 toute proche (la Coupole, édifice aujourd’hui transformé en musée).

Après la seconde guerre mondiale, l’aérodrome est rendu à l’aviation civile et c’est en 1956 qu’est créé l’Aéroclub de Saint-Omer sous sa forme actuelle.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter!